Passion Livres

et si on parlait de livres, ce qu'on aime lire, lesquels nous ont touché et pourquoi, ou bien le contraire. Échanger autour d'un thème que j'adore la lecture.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrer

Partagez | 
 

 Le carnet rouge

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
EdenWeirSheppard
Admin
avatar

Messages : 101
Date d'inscription : 19/08/2016
Age : 20
Localisation : Sur l'Alexander en train de dézinguer des zombies avec Kady et AIDAN; ensuite direction la galaxie de Pegase avec Sheppard pour sauver Elizabeth et ensuite on part tous en Gwendalavir !

MessageSujet: Le carnet rouge   Sam 5 Aoû - 20:25


Le carnet rouge de Annelise Heurtier
Publié aux éditions Casterman en 2017 (publié pour la première fois en 2011)
175 pages, 5/5 (notation personnelle)

J'ai passé 16 ans à mener une vie ordinaire, seule avec ma mère dans cette banlieue de Lille. Désormais, tout a changé. Entre les pages d'un mystérieux carnet rouge, je viens de découvrir la vérité sur ma famille. Une vérité dépassant tout ce que j'aurais pu imaginer. Une plongée dans les rues poussiéreuses et colorées de Katmandou, à la découverte d'une coutume aussi fascinante que tragique. (Résumé de l'éditeur)

"Je suis Sajani Shakya, douzième Kumari royale de Katmandou. Et, quoi qu'il se passe, je le resterai toute ma vie."

Dès que je l'ai vu en librairie, j'ai eu envie de lire ce roman. L'histoire avait l'air intéressante mais en plus cela me permettait de découvrir une nouvelle culture qui m'intriguait fortement !

On suit donc dans ce roman le personnage de Marie qui vit seule avec sa mère. Elle ne sait rien sur ses origines népalaise car sa mère n'en parle jamais. Mais un jour, son grand-père la retrouve et lui donne un carnet qui contient l'histoire de sa grand-mère qui... roulement de tambour... était une Kumari !
Pour la petite histoire, une Kumari est censée être une incarnation de la déesse Taleju. Les potentielles Kumari sont choisies dès la petite enfance, la plupart du temps vers 3 ou 4 ans et doivent correspondre à 32 critères. Elles doivent aussi être soumises à des rituels en vue de tester leur courage, leur capacité à rester assise sans bouger pendant longtemps etc... Une fois que la Kumari est choisie, elle sera alors adulée par le peuple jusqu'à ce qu'une goutte de sang coule (la plupart du temps lorsqu'elle ont leur règles vu qu'elles n'ont pas le droit de jouer pour ne pas se blesser). Après, elles sont considérées comme 'impures' et vont donc rejoindre le 'monde normal'.
Le problème c'est que pendant leur "règne", les Kumaris ne reçoivent aucune éducation. Elles ne connaissent rien des normes sociales puisqu'elles sont adulées et ne savent ni lire, ni écrire. Comment peut-on se construire lorsqu'on a pas eu d'enfance et d'éducation ?

"Je n'avais rien à faire, mes kumarimi se chargeaient de tout et répondaient à chacun de mes désirs.
Mais je souffrais de cette inaction. Petite, je me rappelle avoir souvent eu envie de courir, de sauter, de crier.
Je n'en avais pas le droit, je risquais de me blesser."


"Comme toutes les Kumaris, ta grand-mère n'a pratiquement reçu aucune éducation. Une déesse n'a pas besoin d'apprendre à lire ou à écrire."


"Et tu me croiras si tu veux, mais c'était une déesse vivante enfermée dans une cage dorée."


Mes passages préférés sont définitivements ceux présents dans le carnet qui relate la vie de Sajani (la grand-mère de Marie). J'ai trouvé ce bouquin tellement intéressant et m'a donné envie de visiter le Népal !

J'ai apprécié le personnage de Marie, en particulier parce qu'elle est 'normale'. Je trouve que souvent dans les romans, les personnages principaux ont toujours des particularités, genre ils sont super intelligents ou ils savent hacker et je trouve pas ça très plausibles. Mais là, Marie est une simple lycéenne dont la seule 'particularité' est qu'elle a du sang népalais. Mais ensuite, elle reçoit le journal et on découvre une jeune femme passionnée et curieuse de connaître sa famille et ses origines ! Pour elle, comprendre la famille et le Népal, son héritage en quelque sorte, compte plus que tout !

Sajani était tout simplement époustouflante ! Cette femme si douce et que la vie n'a pas épargné m'a beaucoup émue !

A la fin du roman, je me sentais déboussolée: j'étais triste parce que l'histoire de Sajani n'est pas facile mais aussi heureuse d'avoir découvert ce roman.
Au final, un roman de peu de pages mais un véritable coup de coeur qui restera gravée dans ma mémoire pour longtemps !

Citations du livre

"Je souffrais atrocement, jusque dans ma chair, de passer inaperçue."

"Jamais je ne me suis sentie aussi seule que depuis que j'ai reçu ce carnet. Ca doit être quelque chose que je partage avec Sajani... Une histoire de famille."

_________________
Nous sommes tous frères sous la peau, et j'aimerais écorcher l'humanité pour le prouver - Ayn Rand

Les dernières paroles d'Edison sont: "c'est très beau ici".
J'ignore où ça se trouve, mais sûrement quelque part et j'espère que c'est beau.
- Qui es-tu Alaska, John Green

"Elle apprend à vieillir, ça lui fait mal." - La Quête d'Ewilan, Pierre Bottero

"C'est comme un jeu, un jeu auquel je joue sans cesse. C'est quelque peu lassant au bout de toutes ces années mais il y a bien pire comme jeu si tu savais." - Katniss Everdeen à sa fille, Hunger Games La Révolte
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le carnet rouge
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LE CARNET ROUGE d'Annelise Heurtier
» [Giono, Jean] Colline
» Collection rouge (SEP)
» BROC AND TROC DE L'ESCARGOT ROUGE
» Kre-rouge : mes bracelets

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Passion Livres :: Les Livres (Demandez un forum pour une saga) :: Divers Livres-
Sauter vers: