Passion Livres

et si on parlait de livres, ce qu'on aime lire, lesquels nous ont touché et pourquoi, ou bien le contraire. Échanger autour d'un thème que j'adore la lecture.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrer

Partagez | 
 

 Ca raconte Sarah

Aller en bas 
AuteurMessage
OctaviaJaymesAdama
Admin
avatar

Messages : 143
Date d'inscription : 19/08/2016
Age : 21

MessageSujet: Ca raconte Sarah   Mer 14 Nov - 23:44



Ca raconte Sarah de Pauline Delabroy-Allard
Format ebook, publié aux éditions de minuit
192 pages, 2.75/5 (notation personnelle)

Ça raconte Sarah, sa beauté mystérieuse, son nez cassant de doux rapace, ses yeux comme des cailloux, verts, mais non, pas verts, ses yeux d’une couleur insolite, ses yeux de serpent aux paupières tombantes. Ça raconte Sarah la fougue, Sarah la passion, Sarah le soufre, ça raconte le moment précis où l’allumette craque, le moment précis où le bout de bois devient feu, où l’étincelle illumine la nuit, où du néant jaillit la brûlure. Ce moment précis et minuscule, un basculement d’une seconde à peine. Ça raconte Sarah, de symbole : S. (résumé de l'éditeur)

J'ai lu ce livre car je suis membre du jury du Prix Littéraire des Étudiants.
Ce n'est pas le genre de livres que je lis d'habitude.

Ce livre est divisé en deux parties. Dans la première, on découvre les personnages, comment elles se sont rencontrées et comment elles sont tombées amoureuses. Puis, comment au fur et à mesure de leur histoire, leur amour, toujours plus passionné, toujours plus violent, prend le dessus sur leur vie.

Dans la deuxième partie, la narratrice n'arrive pas à gérer une situation difficile impliquant Sarah. Elle décide donc, sur un coup de tête, de tout abandonner (y compris sa propre fille!) pour se réfugier en Italie. Cette seconde partie représente, pour moi, la déchéance de la jeune femme.

C'est un livre que j'ai trouvé assez original. Tout d'abord de part son format : les chapitres sont assez courts et la narration est entrecoupée de faits divers. Par exemple, chapitre 13 elles sont au théâtre, puis le chapitre 14 ne comprend qu'une seule phrase : « Le théâtre s'appelle : Théâtre de la Tempête. ».
Ensuite, tout le roman est écrit au discours indirect !
De plus, l'identité de la narratrice n'est jamais révélée. Nous savons que c'est une jeune femme, une mère, un professeur au lycée... mais son nom reste inconnu.

Dès les premières pages, j'ai été agréablement surprise de constater que ce roman était basé sur une relation entre deux femmes. Je ne le dirais jamais assez mais il y a beaucoup de romance M/M et la romance F/F passe carrément à la trappe !

Le personnage principal (la narratrice) est une personne que je n'ai pas réussi à comprendre et avec laquelle je n'ai pas réellement accroché. Par hasard, elle va rencontrer Sarah, qui chamboule tout. Sarah qui dénote dans sa vie toute terne et bien rangée, Sarah le feu d'artifice, qui vit à fond, sans regrets, sans se préoccuper de ce que les gens pensent. Sarah, une jeune femme entière.

Les deux femmes vont vivre une histoire d'amour, le genre qu'on peut lire dans les tragédies grecques. Elles s'aiment pleinement/fondamentalement, c'est beau à lire et à imaginer...
Mais cet amour a deux facettes, parce que cet amour les consume. Elles s'aiment tellement qu'elles s'étouffent, tellement qu'elles se détestent parfois. Elles s'aiment trop.

« Elle ne se rend pas compte que plus rien d'autre ne m'intéresse que les moments passés avec elle, que je me sens déprimée, que je n'aime plus mon travail, que je me fais arrêter par mon médecin dès que je le peux. »


« A Bruxelles, elle s'endort dans l'herbe et je la regarde dormir pendant longtemps, soulagée que son amour pour moi soit mis sur pause un instant, soulagée qu'elle se taise enfin, qu'elle arrête de virevolter. »


J'ai bien aimé cette première partie. Je pense que tout le monde a déjà connu une relation « toxique » que ce soit en amour, en amitié ou autre. Du coup, je pense que les lecteurs peuvent réellement s'identifier aux personnages au début du roman.
Malheureusement, la deuxième partie m'a refroidie.

Premièrement la narratrice décide, sur un coup de tête, de tout lâcher et de partir se réfugier en Italie. Ok, mais elle a un enfant quand même ?! Mais ça n'a pas l'air de la déphaser plus de ça...
Donc, elle part sans se retourner et atterrit en Italie. Et là, rien. Elle erre à Trieste pendant des semaines. Et cette fin, brute et inachevée ?!
Je n'ai pas du tout compris la direction que l'histoire a prise. D'un autre côté, j'ai eu un problème avec le personnage dès le début du roman (elle n'avait aucune personnalité) et c'est peut-être aussi pour ça que je n'ai pas compris ses choix.

Une lecture que je ne regrette pas pour autant puisqu'elle m'a permis de découvrir la très belle plume de Pauline Dellabroy-Allard.

Citations du livre

« Je lui demande comment elle définirait la latence. Elle penche un peu la tête quand je lui explique que j'ai ce mot en surimpression sur les images de ma vie, qu'il ne quitte pas mon esprit, que je ne sais pas très bien pourquoi mais qu'il m'obsède.
Après un silence : « C'est le temps qu'il y a entre deux grands moments importants. » »

_________________
Nous sommes tous frères sous la peau, et j'aimerais écorcher l'humanité pour le prouver - Ayn Rand

Les dernières paroles d'Edison sont: "c'est très beau ici".
J'ignore où ça se trouve, mais sûrement quelque part et j'espère que c'est beau.
- Qui es-tu Alaska, John Green

"Elle apprend à vieillir, ça lui fait mal." - La Quête d'Ewilan, Pierre Bottero

"C'est comme un jeu, un jeu auquel je joue sans cesse. C'est quelque peu lassant au bout de toutes ces années mais il y a bien pire comme jeu si tu savais." - Katniss Everdeen à sa fille, Hunger Games La Révolte
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://passionlivresblogblog.wordpress.com
 
Ca raconte Sarah
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tatiana de Rosnay (elle s'appelait Sarah)
» Les menteuse de Sarah Shépard
» [Rosnay, Tatiana (de)] Elle s'appelait Sarah
» TERMINATOR 2 - SARAH CONNOR (MMS119)
» [Mlynowski, Sarah] Moi & moi vice versa

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Passion Livres :: Les Livres (Demandez un forum pour une saga) :: Divers Livres-
Sauter vers: